Les conseils d'Émilie Ondet, naturopathe.

Envisager la PRETOX pour éviter l’INTOX !

Préparer son corps aux repas de fêtes

Je suis Emilie, rédactrice web spécialisée en santé. Création de contenus – vulgarisation scientifique – optimisation SEO

Les 4 conseils naturopathiques d’une préparation réussie

Que nous l’attendions avec impatience, ou que nous la redoutions, la période des fêtes de fin d’année est souvent synonyme d’excès alimentaires ! Elle peut être très frustrante pour ceux qui ont fait des efforts toute l’année pour tenir une alimentation et une hygiène de vie saines, ou tout du moins raisonnables. 

On appelle généralement prétox la période pendant laquelle on prépare son corps à festoyer. Elle peut se faire entre 1 semaine à 3 jours avant la période intense, soit généralement entre le 15 et le 25 décembre.  

L’objectif de la prétox n’est pas de se donner bonne conscience avant les repas gargantuesques qui nous attendent, mais d’optimiser le travail émonctoriel (d’élimination) des intestins, du foie et des reins en particulier, afin de ne pas basculer dans l’intox !

Voici les 4 conseils que je peux vous partager pour réussir au mieux votre prétox d’avant fêtes!

Tu mangeras, mais raisonnablement

Il est important de préciser que la période de prétox n’est pas un jeûne, au risque de provoquer un effet OFF / ON aux conséquences encore plus violentes pour l’organisme à l’approche du premier toast de foie gras !

Il s’agit plutôt de faire en sorte de ne pas sur-solliciter son organisme sur quelques jours, afin que les émonctoires (reins, foie, intestin) soient en pleine capacité pour fonctionner pendant les fêtes. 

Voici quelques conseils généraux 

  • ne pas sauter de repas
  • mâchez, mâchez, mâchez pour activer les sucs digestifs salivaires, alléger le travail gastrique et favoriser une bonne digestion
  • cuisez vapeur préférentiellement
  • renforcez votre consommation de légumes et fruits par jour : les fibres enrichiront votre microbiote pour un meilleur transit, et permettront d’arriver plus vite à satiété (vous mangerez donc moins !)
  • consommer du chou sous toutes ses formes et des radis (prudence en cas d’hypothyroïdie) : ils contiennent des glucosinolates qui favorisent le travail du foie
  • évitez le sucre sur cette période, ainsi que les viandes afin de limiter les fermentations et putréfactions intestinales provoquant ballonnements, gaz, etc …
  • optez pour une alimentation antioxydante riche en polyphénols : baie de goji, oléagineux, légumes verts, etc …
  • limitez le gluten et les laitages, pro inflammatoires
  • stoppez les aliments transformés (plats cuisinés, etc.) sur cette période: ils sont également pro inflammatoire et trop riches en mauvaises graisses, sucres et sel. Ils demandent un travail trop important à votre corps pour être éliminés
  • épicez vos plats : cumin (carminatif, il stimule les sécrétions salivaires et gastriques et la motilité de l’intestin), curcuma (anti inflammatoire, il prépare le terrain aux excès qui s’annoncent), etc
  • plus que jamais, évitez de grignoter pour laisser un peu de repos à votre système digestif.

Une bonne prétox ne doit pas être une privation intense pour l’organisme, bien au contraire. Juste de la douceur et de la bienveillance à l’égard de vos intestins

Tu boiras, suffisamment

Une bonne hydratation est la clé d’une bonne élimination rénale. 

  • l’eau : idéalement faiblement minéralisée pour éviter de surcharger l’organisme;
  • des infusions : ortie, gingembre, romarin (hépatoprotecteur);
  • du thé vert pour ses propriétés anti oxydante;
  • le café est à limiter, voire à supprimer sur cette période;
  • des jus de légumes peuvent être envisagés pour une reminéralisation et un apport intéressant en vitamines.

Tu dormiras, correctement

Nous allons chercher à avoir un sommeil réparateur

  • Se coucher plus tôt que d’habitude, nous sommes sur les jours les plus courts de l’année, profitons-en !
  • Placer une bouillotte chaude sur le foie, il aime ça et vous l’aiderez à éliminer!
  • Essayer la respiration abdominale et profonde au coucher pour favoriser l’endormissement.
  • La diffusion d’huiles essentielles peut être votre alliée : lavande vraie, orange douce (ambiance de noël !) …

Tu bougeras, même modérément

Par anticipation aux repas interminables des fêtes, bougez ! Une simple marche oxygène vos muscles et relance votre métabolisme. Le froid de l’hiver incite à marcher à bon rythme, c’est idéal. 

Les autres sports ne sont bien évidemment pas interdits 🙂

Pendant cette prétox, votre organisme sera mis au repos, et vous vous sentirez tellement bien que votre corps vous réclamera surement de poursuivre sur cette lancée. Écoutez le, festoyer, mais raisonnablement !

Belles fêtes de fin d’année à tous !

Je suis Emilie, rédactrice web spécialisée en santé. Création de contenus – vulgarisation scientifique – optimisation SEO

Découvrez Émilie Ondet, naturopathe et réfléxologue plantaire
Toulouse, Labège et Quint-Fonsegrives
Particuliers et entreprises

Retour en haut